Liens d'accessibilité

Nigeria: la grippe aviaire menace les pays de la région


Les autorités poursuivent leurs efforts en vue de circonscrire l’épizootie de grippe aviaire. Les deux enfants soupçonnés d’avoir contracté le virus mortel de cette maladie sont en bonne santé et n’ont probablement jamais été infectés, a annoncé mardi un responsable nigérian. Selon un officiel de la santé publique de Kaduna, les deux garçons ont été traités pour de la fièvre et la toux. On attend toujours les résultats des tests pour déterminer si les enfants ont été infectés ou non par la souche H5N1 de la grippe aviaire.

Les autorités nigérianes sont en état d’alerte maximale depuis la détection du virus la semaine dernière, dans quatre élevages de poulet du Nord du pays. Juan Lubroth, responsable de la FAO a déclaré que les restrictions concernant le commerce de volailles ne sont pas appliquées sur tout le territoire nigérian. Selon lui, le virus H5N1 pourrait avoir fait son apparition au Niger, voisin, ce qu’a démenti un porte-parole du gouvernement nigérien cité par l’agence de presse française.

Cependant, près de 400 canards et poulets d’un élevage privé sont récemment morts à Magaria, à 95 km de Zinder au Niger. Interrogé par Idriss Fall, Amadou Mamadou de la station Anfani FM a expliqué que les volailles sont suspectées d’avoir été infectées par le virus de la peste de Newcastle dont les symptômes sont similaires à ceux de la grippe aviaire: salivation, écoulement nasal, et perte d’équilibre chez les oiseaux.

La République centrafricaine se mobilise, elle aussi, contre la grippe aviaire. Guy Moskit, porte-parole de la présidence en Centrafrique, interrogé par Lamia Gritli, a indiqué qu’à titre préventif, les autorités ont fermé leurs frontières aux volailles nigérianes et banni tout déplacement de volailles entre la RCA et les pays voisins.

XS
SM
MD
LG