Liens d'accessibilité

Droits de l’Homme: rapport 2006 de Human Rights Watch


Dans son rapport annuel 2006 publié le 18 janvier, Human Rights Watch passe en revue les violations des droits de l’homme enregistrées dans le monde au cours de l’année écoulée. Les Etats-Unis viennent en tête des pays dont l’action préoccupe cette ONG.

“De nouvelles découvertes ont prouvé, en 2005, que la torture et les mauvais traitements font partie intégrante de la stratégie antiterroriste de l’administration Bush,” estime Human Rights Watch. “Cette politique est une entrave à la volonté de Washington d’amener d’autres Etats, par la persuasion pour par moyen de pression, à respecter le droit international,” souligne le rapport 2006 de cette ONG. La Maison blanche a rejeté les conclusions de ce rapport, assurant que les Etats-Unis ne torturent pas les terroristes présumés.

Ce document est beaucoup plus basé sur un agenda politique que sur des faits, a déclaré Scott McClellan, porte-parole de la présidence américaine. Le rapport 2006 de Human Rights Watch critique le Canada, la Grande-Bretagne et d’autres alliés des Etats-Unis pour leur politique antiterroriste.

Par ailleurs, il accuse l’Union européenne de s’en prendre au Zimbabwé, mais d’ignorer les violations des droits de l’homme dans d’autres pays africains comme l’Angola, l’Ethiopie, le Rwanda ou encore l’Ouganda.

Au Zimbabwé, Human Rights Watch a critiqué la démolition des bidonvilles par les pouvoirs, une opération qui a fait un grand nombre de sans abri. L’ONG a, par ailleurs, dénoncé la situation au Soudan et en RDC où elle accuse les forces gouvernementales de tuer, de violer et de piller les populations civiles au cours de leurs opérations contre les rebelles.

XS
SM
MD
LG