Liens d'accessibilité

Arabie Saoudite: le dernier jour du Hadj endeuillé par un mouvement de foule


Au moins 362 pélerins ont péri jeudi à Mina, près de la Mecque, quand des dizaines de milliers de pélerins se sont bousculés sur le pont Jamarat pour pouvoir lapider les trois stèles symbolisant le diable, a fait savoir le ministère saoudien de l’Intérieur. Les autorités saoudiennes imputent la responsabilité de cette bousculade mortelle aux pèlerins. Les victimes étaient piétinées au moment où des milliers de pèlerins s’étaient rassemblés sur le pont Jamarat à Mina pour accomplir la lapidation des stèles symbolisant satan. Des africains, arabes, asiatiques et européens sont morts.

Ce rite, le dernier du Hadj, a été endeuillé dans le passé, par des bousculades, notamment une ruée qui avait fait 240 morts, il y a deux ans. Cette année, les autorités saoudiennes avaient revu l’accès au lieu de ce rite et déployé 60 000 membres des forces de sécurité, pour tenter d’éviter de tels accidents.

La semaine dernière, 76 personnes ont péri quand leur hôtel à La Mecque s’est effondré, avant le début du pélerinage. Dans une interview accordée à Idriss Fall, notre confrère sénégalais Abdoulaye Dabo, qui se trouve en Arabie Saoudite, a expliqué que les responsables du pélérinage tentent de déterminer les nationalités des victimes de cette tragédie.

XS
SM
MD
LG