Liens d'accessibilité

Le Bénin renonce au recensement national électoral approfondi


L’Assemblée nationale du Bénin vient de faire sauter l’un des obstacles à la tenue de l’élection présidentielle de mars 2006. Il s’agit du recensement national électoral approfondi (RENA) qui devait aboutir à l’informatisation des listes électorales et dont le coût était évalué à plus de cinq milliards de FCA.

En raison de ce coût, le président béninois, Mathieur Kérékou, a émis des réserves et demandé à l’Assemblée nationale la suppression pure et simple du RENA, a expliqué Euloge Aidasso, rédacteur en chef de la station de radio Golfe FM, joint à Cotonou par Samuel Kiendrébéogo.

Le député Modeste Kérékou, fils du chef de l’Etat béninois, a précisé de son côté à Samuel Kiendrébéogo que c’est effectivement à la demande du président Kérékou que les députés ont supprimé le RENA.

Le parlement a autorisé que les prochaines élections soient organisées sur la base des listes électorales non informatisées.

XS
SM
MD
LG