Liens d'accessibilité

Le Burkina Faso commémore le 7ème anniversaire de l’assassinat de Norbert Zongo, directeur de publication du journal l’Indépendant


Un collectif de lutte contre l’impunité a organisé cette marche qui a rassemblé des milliers de personnes dans les rues de Ouagadougou, la capitale. Le slogan des manifestants: “7 ans de silence, ça suffit!” Les protestataires étaient menés par le président du collectif Alidou Ouédraogo, le fils du président de l'association des journalistes du Burkina, et surtout le fils aîné du journaliste Norbert Zongo, qui a été interrogé par notre correspondant Zoumana Wonogo.

“ Je revois toujours un père exemplaire. Je peux dire qu’il a atteint ses objectifs lorsque je vois toute cette mobilisation burkinabé… je peux être fier de lui. Courage aux journalistes car ce n’est pas un métier facile en Afrique. ”

7 ans après son assassinat, certains parlent de justice à double vitesse dans le dossier Norbert Zongo. Car la lenteur des recherches pour retrouver les meurtriers de Zongo montre que la démocratie au Burkina Faso est loin d’être respectée, tout comme dans nombreux pays d’Afrique. C’est ce qu’a déclaré en substance Jean-Claude Méda, président de l’Union des journalistes Burkinabé.

Par ailleurs, le 15 décembre est le premier anniversaire de la mort du directeur de publication du journal gambien The Independant, Deida Hydara. L’évènement sera marqué par une conférence internationale sur la liberté d’expression a dit à la VOA Aisha Dabo, vice-présidente de l’Union des journalistes gambiens.

XS
SM
MD
LG