Liens d'accessibilité

La reconstruction à la Nouvelle Orléans

  • Camille Grosdidier

Le grand port de la Louisiane tente toujours de se remettre de l’impact de l’Ouragan Katrina, qui a entrainé fin août la rupture des digues du Lac Pontchartrain en lisière de la ville, et l’inondation d’une bonne partie de la métropole.

Le maire de la Nouvelle Orléans Ray Nagin a appelé les autorités fédérales à redoubler d’efforts pour aider sa municipalité. Peu après le passage de Katrina, le président George Bush s’était engagé publiquement à faire “tout le nécessaire” pour recontruire la ville. Mais trois mois plus tard après cette promesse, sur le terrain, les choses en sont toujours pratiquement au point mort, sur, estime Ray Nagin. “Je pense que le président Bush s’est engagé, et qu’il était sincère. Je pense aussi qu’à l’heure actuelle, il se trouve dans une situation difficile face au congrès, qui semble prendre un chemin opposé,” a déclaré le maire Nagin.

Le plus urgent, ajoute monsieur Nagin, est que les autorités fédérales réparent le système de digues qui protégeait la Nouvelle Orléans contre les inondations. Il est important de réparer ces digues avant la prochaine saison des ouragans, qui commencera le premier juin, souligne le maire de la grande métropole de Louisiane. Second défi: ll faut convaincre les centaines de milliers d’habitants de la Nouvelle Orléans chassés par l’ouragan et les inondations de revenir. A cette fin, le maire Nagin s’est rendu dans différentes localités de la région pour rencontrer ses électeurs. La plupart souhaitent rentrer chez eux, explique le maire, mais ils ne peuvent pas rester indéfiniment à attendre que la Nouvelle Orléans puisse leur fournir les services essentiels dont ils ont besoin.

“Il y a un certain nombre de gens qui ne reviendrons pas”, reconnait le maire Ray Nagin. “Vous ne pouvez pas donner aux gens un aller simple, les disperser dans 44 états et s’attendre à ce qu’ils reviennent facilement,” dit-il. Quels que soient les fléaux qui ont frappé la Louisiane, certains américains se demandent pourquoi le contribuable devrait obligatoirement aider à reconstruire la Nouvelle Orléans.

Ce à quoi le maire Ray Nagin rétorque: “Et pourquoi devons nous payer pour reconstruire l’Irak?” demande le maire de la Nouvelle Orléans. “Pourquoi avoir reconstruit le Japon? Est-ce que vous essayez de me dire qu’il est plus acceptable pour les américains de dépenser de l’argent à l’étranger pour des étrangers, plutôtt que de le consacrer à une ville américaine, la Nouvelle Orléans? Je ne comprend pas, et chaque fois qu’on fait cette remarque, j’en reste stupéfait”....

Entre temps, le gouvern eur de la Louisiane, Kathleen Blanco, a remis au 30 septembre 2006 les élections municipales prévues en février. Ce qui permettra à la ville non seulement de prendre contact avec ses habitants dispersés à travers le pays, mais de construire les installations indispensables à la tenue du scrutin et de recruter le personnel nécessaire.

A noter par ailleurs que les autorités sanitaires s’inquiètent de l’impact sur la santé du public des produits chimiques dispersés par les inondations, et des moisissures qui prolifèrent du fait de l’humidité.

XS
SM
MD
LG