Liens d'accessibilité

Le réchauffement climatique menace les ressources halieutiques


Le réchauffement climatique entraîne une hausse de la température des eaux du globe. En ce qui concerne le continent africain, la sécheresse provoque, en outre, la diminution du niveau des cours d’eau et des lacs comme le Lac Tchad.

L’une des conséquence de cette situation est la la diminution du nombre des poissons, estime le WWF, le Fonds mondial pour la nature. Des tests n’ont pas encore été conduits sur le terrain, mais les changements sont déjà constatés par le WWF.

Olivier Van Bogart, porte-parole de WWF à Genève, a expliqué à Calie Rerodo que les eaux du littoral sud-africain qui sont très poissonneuses commencent à pâtir de cette situation. L’Afrique du Sud dispose d'une flotte de pêche importante qui alimente le marché intérieur et exporte des langoustes, des sardines et des anchois, et cette activité économique s’en trouve menacée.

Beaucoup d’africains vivent de pêche. Les pertes pour la pêche mondiale pourraient se chiffrer à près de 130 milliars de dollars chaque année, estime le WWF.

La seule solution, selon cette ONG, est de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Un devoir pour la communauté internationale, et aussi pour chaque gouvernement, estime le Fonds mondial pour la nature qui fait appel à une volonté politique en Afrique et dans d’autres pays qui ne sont pas membres du protocole de Kyoto.

XS
SM
MD
LG