Liens d'accessibilité

Nigéria: corruption tous azimuts

  • Idriss Fall

L’ancien chef de la police vient d’être condamné à 6 mois de prison dont deux mois déja purgés. Cette sentence est jugée clémente par beaucoup de Nigérians, d’autant plus que Tafa Balogun avait justement pour mission d’arrêter les voleurs. Il a été pris la main dans le sac après avoir détourné plus de 128 millions de dollars.

Une autre affaire de détournement domine l’actualité au Nigeria, celle du gouverneur Diepreye Alamieyeseigha de Bayelsa, état pétrolier du Sud-Est du pays. Interpelé à Londres et libéré sous caution, Alamieyeseigha s’était déguisé en femme pour quitter la Grande-Bretagne, en train, à destination de Paris. Grace à des documents falsifiés, il avait emprunté un avion pour le Cameroun.

C’est en pirogue qu’il a regagné sa province de Bayelsa où il a reçu un accueil triomphal de ses nombreux partisans. Le gouvernement nigérian l’a condamné à verser 500 000 neiras ( soit 3750 dollars), une somme “dérisoire” comparée aux fonds qu’ il avait en sa possession, 3,2 millions de dollars que Scotland Yard avait retrouvés dans son luxueux appartement de Londres, explique Eric Babadjidé, rédacteur en chef de la radio Echo FM à Lagos.

Etant donné qu’au Nigéria, les gouverneurs jouissent d’une immunité constitutionelle, M. Alamieyeseigha a retrouvé son poste et continuera d’exercer son mandat qui s’achève en 2007.

XS
SM
MD
LG