Liens d'accessibilité

Sénégal: Hissène Habré entendu par la justice à Dakar


La justice sénégalaise a placé en état d'arrestation mardi l'ancien président tchadien Hissène Habré. Ce dernier fait l’objet d’un mandat d’arrêt international émis le 19 septembre par la Belgique. Une plainte déposée en Belgique accuse M. Habré d’exactions commises par sa police politique, sous son règne de 1982 à 1990.

L’un de ses avocats, Maître Doudou Ndoye, interrogé par Idriss Fall, a précisé qu’en matière d’extradition, « rien ne dit qu’il est coupable et lorsqu’un pays étranger

demande au Sénégal de lui envoyer quelqu’un, le Sénégal doit étudier si la demande est valable. » Maître Ndoye dit que rien n’est joué. « M. Hissène Habré n’a pas l’intention de quitter le Sénégal, » a-t-il ajouté. L’avocat sénégalais est optimiste que son client sera libéré dans un bref délai.

« La loi dit qu’en l’espace de huit jours, on doit décider si la loi belge est valable ou pas» a-t-il précisé, insistant qu’il n’y a « aucun problème pour l’instant, aucun grand problème pour Hissène Habré. »

Idriss Fall a également contacté Alioune Tine, secrétaire exécutif de la Rencontre africaine pour la défense des droits de l’Homme (RADDHO). Ce dernier exulte. « C’est une étape extrêmement importante de la procédure qui vient d’être franchie, » a-t-il dit. Pour Alioune Tine, l’arrestation de Hissène Habré va susciter « un formidable espoir (...) du côté des victimes qui sont venues à plusieurs reprises à Dakar pour demander justice et qui nourrissent effectivement l’espoir qu’enfin, à Dakar, ils vont avoir justice; de même que pour les victimes sénégalaises, n’oubliez pas qu’il y a deux victimes dont une qui a perdu la vie, M. Demba Gaye. »

Le secrétaire exécutif de la RADDHO a appelé le Sénégal à saisir cette chance de juger Habré, soulignant que Dakar a le soutien de la communauté internationale et africaine. L'ancien président tchadien qui âgé de 63 ans vit en exil au Sénégal depuis son renversement en 1990 par le président Idriss Déby.

XS
SM
MD
LG