Liens d'accessibilité

Concertation nationale en Mauritanie


Une concertation nationale est en cours en Mauritanie depuis mardi. Partis politiques, société civile et médias discutent du contenu de la transition, des thèmes du gouvernement.

Moustapha Diop, porte-parole de la coalition de l’opposition mauritanienne, explique que cette concertation est essentielle pour pouvoir trouver des solutions à tous les grands problèmes mauritaniens. 10% des électeurs mauritaniens sont forcés de vivre à l’extérieur du pays, et donc exclus du système électoral. « Comment peut-on alors parler de transparence électorale? » se demande Moustapha Diop.

Une autre réaction recueillie par Idriss Fall est celle de Mohammed Lamine Ould Dadde, chargé des relations extérieures de l’ancien mouvement clandestin « Conscience et Résistance. » Selon M. Dadde, son mouvement n’a pas été consulté. Néanmoins, il est favorable au dialogue si les grands problèmes de la Mauritanie sont pris en considération, tels la réconciliation nationale, le passif humanitaire et la question des déportés, sans oublier le problème de l’esclavage qui sévit toujours dans le pays. Trois jours ne sont pas suffisants pour discuter des questions de fonds et arriver à un consensus, a déclaré M. Dadde.

XS
SM
MD
LG