Liens d'accessibilité

Guinee: Archives audio-visuelles nationales en danger


La situation des archives audio-visuelles de la Guinée préoccupe les experts. Celles-ci sont, pour l’essentiel, sur support Beta et Umatic. Faute de moyens techniques, la radio nationale guinéenne se voit dans l’incapacité de protéger ces documents sonores de l’histoire récente du pays. Les archives étant à 90 pour 100 sur support analogique, risquent de disparaître si rien n’est fait, estime une responsable des archives de la radio nationale guinéenne.

Une bonne partie des archives avait été détruite par le feu en 1985. Aujourd’hui, des bandes des prestations des ballets africains et des ballets Djoliba, de l’ensemble instrumental de la Voix de la révolution ou encore du Bembeya Jazz national sont exposées dans l’arrière-cour de la Maison de la radio à Conakry, à la merci des intempéries. Les possibilités existent du côté des pays comme la France et le Japon qui disposent d’appareils Umatic, Beta pouvant permettre de récupérer et archiver ces importants éléments de l’histoire de la Guinée.

La situation n’est guerre meilleure du côté de l’Office national du cinéma de Guinée dont les 250 films sont également menacés par des problèmes de préservation. La question interpelle les responsables guinéens dans la mesure où il y a va de la préservation de la mémoire collective des Guinéens, estime notre correspondant Alpha Kabinet Doumbouya qui a réalisé un dossier sur ce problème.

XS
SM
MD
LG