Liens d'accessibilité

N’Djaména prend acte du rapport de Transparency International

  • Timothée Donangmaye

Le gouvernement du président Idriss Deby a réagi au rapport de Transparency International classant le Tchad parmi les deux pays les plus corrompus au monde. Timothée Donangmaye a contacté le ministre tchadien de la communication Hourmaji Moussa Doumngor.

Le gouvernement tchadien est surpris par le rapport, a déclaré M. Doumngor, ajoutant que le chef de l’état Idriss Déby a dénoncé récemment la corruption qui est en train de prendre de l’ampleur dans le pays. Il existe une loi qui réprime la corruption au Tchad, a dit le porte-parole du gouvernement tchadien qui a, par ailleurs, cité la création d’un ministère chargé du contrôle d’Etat et de la moralisation comme une autre preuve de la détermination du gouvernement à lutter contre la corruption.

Selon M. Doumngor, le classement de Transparency ne prend peut-être pas en c ompte le fait que le Tchad est un pays de peu de moyens et que les gens n’ont pas grand-chosse à donner.. A la question de savoir pourquoi des cas de corruption et de détournements mis en évidence par des enquêtes du gouvernement n’ont pas donné lieu à des poursuites judiciaires, M. Doumngor a expliqué que les auteurs ont été interpellés puis libérés, mais l’action judiciaire suit son cours.

XS
SM
MD
LG