Liens d'accessibilité

L’Afrique est le plus corrompu des continents, selon Transparency International


L’ONG Transparency International a publié mardi son rapport annuel 2005. Ce document note que l’Afrique est le continent où la corruption est le plus pratiquée. Il classe le Tchad en tête des pays africains les plus corrompus. A l’inverse, le Botswana est le pays le moins corrompu du continent.

Les autres pays africains épinglés par le rapport de Transparency International sont le Nigeria, la Guinée équatoriale, la Côte d’Ivoire et l’Angola, entre autres. En revanche, l'île Maurice, la Namibie et l’Afrique du sud sont les pays que les milieux d’affaires et les analystes locaux considèrent comme les moins corrompus du continent africain.

Sur les 159 pays étudiés dans le rapport de Transparency International, les Etats-Unis arrivent en 17e position et la Chine au 82e rang. Et cette année, la Russie descend au 126e rang, alors qu’elle était au 90e l’an dernier.

Dans ses recommandations, Transparency International souhaite que s’instaure une coordination étroite entre les gouvernements, le secteur privé et la société civile, afin de renforcer la lutte contre la corruption.

Camille Grosdidier a eu un entretien avec la responsable de Transparency International , Chantal Uwimana, à Berlin.

Timothée Donangmaye a joint Gilbert Maoundonoudji au Tchad, coordonnateur du Groupe de recherches alternatives et de monitoring du projet Pétrole Tchad-Cameroun . Selon M. Maoundonoudji, la corruption pourrait s’expliquer par la pauvreté et l’impunité. Les revenus générés par la production de pétrole sont investis dans des secteurs prioritaires du Tchad, et l’attribution des marchés crée des opportunités de corruption. Ceux qui détournent de l’argent sont ceux qui sont promus à des postes à responsabilité, a dit M. Maoundonoudji.

.

XS
SM
MD
LG