Liens d'accessibilité

Maroc : les candidats à l’immigration continuent leurs assauts sur les enclaves espagnoles


Au Maroc, plusieurs dizaines d’immigrants clandestins d’Afrique subsaharienne ont de nouveau réussi à entrer de force dans l’enclave espagnole de Melilla mercredi. Environ 500 immigrants africains ont tenté, tôt le matin, de prendre d’assaut la clôture de sécurité qui sépare le Maroc de Melilla.

Et à peu près 65 d’entre eux ont pu pénétrer dans l’enclave, déclare le ministère espagnol de l’intérieur. Selon Madrid, 2 policiers espagnols et des dizaines d’immigrants ont été blessés pendant l’incident. « Les forces marocaines ont coopéré avec les autorités espagnoles sur place pour barrer la route aux clandestins, » souligne le ministère de l’intérieur. Lundi, plus de 300 Africains avaient réussi à traverser la frontière lors d’une précédente tentative de passage en force.

Des milliers d’immigrants clandestins venant des pays subsahariens les plus pauvres essaient d’entrer coûte que coûte dans les enclaves espagnoles de Melilla et Ceuta depuis août dernier. Cinq d’entre eux ont péri la semaine dernière lors d’une tentative d’entrée à Ceuta. Pour une analyse de la situation, Idriss Fall a contacté Jean-Philippe Chauzy de l’Organisation internationale des migrations.

Nelly Daynac a, pour sa part, recueilli, le témoignage d’Amidou, un ressortissant ouest-africain candidat à l’immigration via les enclaves espagnoles au Maroc.

XS
SM
MD
LG