Liens d'accessibilité

Le président Bush présente un plan de reconstruction des zones dévastées par Katrina et Rita


Dans la conférence de presse qu’il a donné ce mardi à la Maison Blanche, M. Bush a donné des détails sur les projets de reconstruction qu’il envisage de demander au congrès de financer en partie. Ces projets visent à relancer l’économie dévastée des zones sinistrées et à protéger la région contre de futures calamités naturelles.

Pour George Bush, le pays tout entier doit soutenir le Texas, la Louisiane, le Mississipi et l’Alabama dans ces moments difficiles. Mais pas à n’importe quel prix. Le congrès doit financer un maximum de l’aide aux victimes des ouragans en réduisant les dépenses budgétaires, a souligné le président.

George Bush préconise pour ce faire une diminution des fonds gouvernementaux alloués aux domaines ne relevant pas de la sécurité. Il estime possible de réaliser d’importantes économies budgétaires en adoptant cette consigne.

Encourager les investissements du secteur privé dans les zones dévastées par Katrina et Rita pourrait également réduire la part de l’état dans le budget de reconstruction, affirme le président Bush.

Le secteur privé devra être la locomotive de la relance dans la région du golfe, a souligné le chef de l’exécutif, en préconisant l’octroi d’encouragements financiers aux entreprises pour qu’elles s’installent dans cette région. Le président Bush souhaite aussi l’adoption d’une nouvelle attitude du public américain à l’égard des compagnies pétrolières, très actives sur les côtes des états du Golfe du Mexique.

Les besoins du pays en pétrole et produits dérivés ne cessent de s’accroître. Or, les Américains, dans leur grande majorité, sont contre l’installation d’industries pétrolières près de leurs résidences par exemple. Il faut que cela change, estime George Bush.

Tout le monde devrait comprendre que le pays a besoin de construire davantage de raffineries pour faire face au problème de l’exiguïté de l’offre dans ce domaine, a-t-il précisé.

Pour le président, seule une approche conjointe du secteur privé et du gouvernement peut vraiment aider à financer la reconstruction dans la région du golfe du Mexique.

XS
SM
MD
LG