Liens d'accessibilité

Quatre journalistes libérés au Tchad


La Cour d'appel de N’Djamena a relaxé lundi quatre journalistes, condamnés en première instance à des peines de prison ferme notamment pour diffamation et incitation à la haine.

Il s’agit de trois journalistes, membres de la rédaction de l’hebdomadaire privé L’Observateur, sa directrice Sy Koumbo Singa Gali, un responsable Ngardoumbé Samory et un collaborateur Ngarondé Djarma.

Le quatrième est le directeur de publication de l’hebdomadaire Le Temps, Michaël Didama. Les procédures engagées contre les quatre journalistes ont été abandonnées.

Lamia Gritli a recueilli la réaction d’Evariste Ngaralbaye, rédacteur en chef de FM Liberté, la station partenaire de la VOA dans la capitale tchadienne.

XS
SM
MD
LG