Liens d'accessibilité

Burundi: les rebelles des FNL acceptent finalement de négocier

  • Eric Manirakiza

Les FNL, le dernier groupe rebelle actif au Burundi, avait, jusqu’à la semaine dernière, rejeté toute idée de négociation avec le nouveau gouvernement burundais au pouvoir depuis le 28 août. Les FNL avaient alors qualifié le gouvernement de Pierre Nkurunziza d’illégitime.

Lundi, le mouvement d’Agathon Rwasa a fait volte-face et fait savoir qu’il accepte des pourparlers, mais à certaines conditions. Une délégation de 90 personnes est prête à se rendre à Dar es-Salaam, la capitale tanzanienne, pour entamer des négociations de paix.

Des explications avec Eric Manirakiza, notre correspondant à Bujumbura.

XS
SM
MD
LG