Liens d'accessibilité

Bangui, N’Djaména et Yaoundé font front commun contre l’insécurité

  • Jean-Claude Mbédé

Le Cameroun, le Tchad et la Centrafrique veulent lancer des opérations communes et une concertation entre leurs forces de sécurité. L’objectif est de contenir le problème de l’insécurité transfrontalière. En effet, des coupeurs de route sévissent aux frontières des trois pays. Ils sont, pour l’essentiel, « d’ex-libérateurs » ces rebelles qui avaient aidé le général François Bozizé à prendre le pouvoir.

Aujourd’hui, ils attaquent et dépouillent les voyageurs. Selon le représentant du secrétaire général de l’ONU en Centrafrique, le général Lamine Cissé, ces malfaiteurs peuvent avoir des moyens de communication efficaces, qui les rendent difficiles à traquer. Des affrontements entre bandes armées dans le Nord de la Centrafrique ont provoqué le départ de milliers de centrafricains vers le Tchad, selon le HCR.

Yaoundé, N’Djaména et Bangui se sont attaqués à cette question de l’insécurité lors d’une réunion ministérielle dans la capitale camerounaise. Notre correspondant à Yaoundé, Jean-Claude Mbédé, fait le point.

XS
SM
MD
LG