Liens d'accessibilité

La RDC, le Rwanda et l’Ouganda somment les rebelles rwandais des FDLR de désarmer avant le 30 septembre


La République démocratique du Congo, le Rwanda et l’Ouganda exigent que les rebelles hutus rwandais quittent la RDC et regagnent le Rwanda.

Les trois pays l’ont fait savoir jeudi, à l’issue d’une rencontre tripartite de deux jours à Kigali. Au-delà de la date butoir, les rebelles s’exposeront à de graves conséquences, précise le communiqué lu par Richard Sézibéra, l’émissaire du président rwandais Paul Kagamé pour les Grands Lacs.

Contacté par Ferdinand Ferella, le lieutenant-colonel Christophe Hakizabera, chargé des relations extérieures des FDLR, a fait savoir que son groupe s’en tient à l’initiative de paix de Rome.

“La force ne résoudra jamais le problème rwandais et moi je suis sûr qu’une solution pacifique sera trouvée justement à travers le processus initié à Rome le 31 mars de cette année,” a-t-il déclaré.

“Nous voulons un retour digne et pacifique au Rwanda et les FDLR n’ont pas peur d’un ultimatum du Rwanda,” a souligné le lieutenant-colonel Hakizabera.

XS
SM
MD
LG