Liens d'accessibilité

« Procès des disparus du Beach »: Justice a été rendue, affirme le ministre congolais de la Communication


Le gouvernement du Congo-Brazzaville s’estime satisfait du déroulement du « Procès des disparus du Beach » en dépit des critique.

Si ces critiques « émanent des ONG qui ont contribué à une extrême politisation du dossier », elles laissent les autorités congolaises de marbre, a expliqué le ministre congolais de la Communication et porte-parole du gouvernement, Alain Akouala, dans une interview accordée à Ferdinand Ferella.

Pour M. Akouala, le « Procès des disparus du Beach » est unique dans l’histoire de l’Afrique et même du monde dans la mesure où il a été retransmis en direct à la radio et à la télévision. « On a constaté que la justice congolaise a été rendue dans une indépendance totale », a-t-il déclaré.

Au nom de la réconciliation et des victimes de toutes les guerres qui ont commencé en 93, 97 et 98, le gouvernement avait promis de faire juger tous les faits criminels présumés qui se sont déroulés dans le pays, a expliqué M. Akouala.

De l’avis du ministre congolais de la Communication, le « Procès des disparus du Beach » a permis de constater qu’il n’y avait jamais eu de plan concerté, de plan d’organisation d’un quelconque massacre collectif ou de génocide au Congo-Brazzaville.

XS
SM
MD
LG