Liens d'accessibilité

Basket Ball Hommes, australiens et américains dominent leur sujet aux JO


Un fan américain à Rio. [Photos: Gesell Tobias, VOA]

Un fan américain à Rio. [Photos: Gesell Tobias, VOA]

Les basketteurs australiens ont confirmé leurs ambitions de podium en dominant la Serbie 95 à 80, lundi à Rio, où les Américains ont été accrochés dix minutes avant d'écraser le Venezuela 113 à 69.

Déjà vainqueurs de la France (87-66), les "Boomers" ont affirmé leurs ambitions de podium en dominant un deuxième adversaire direct. Ils sont presque assurés de prendre la deuxième place du groupe A derrière les États-Unis, puisqu'il lui reste deux matches faciles à disputer contre la Chine et le Venezuela.

Menée d'un point après trois quart-temps, l'Australie a réussi une fin de match fracassante (33-17) dans le sillage de son meneur Patty Mills, coéquipier de Tony Parker à San Antonio, auteur de 13 points dans les dix dernières minutes (sur 26 au total).

Les Australiens comptent plusieurs autres joueurs de NBA dans leurs rangs, dont l'arrière Matthew Dellavedova, autre grand homme du match (23 points, 13 passes), et le pivot Andrew Bogut (9 points, 12 rebonds, 6 passes). Le colosse Miroslav Raduljica a marqué 25 points pour la Serbie.

Les basketteurs américains ont écrasé, comme prévu, le Venezuela, 113 à 69, mais les Sud-Américains pourront s'enorgueillir d'avoir tenu tête aux stars de la NBA pendant tout un quart-temps, lundi à Rio.

18-18: c'était le score après dix minutes de jeu, les Vénézuéliens ayant même mené trois fois (d'un point) pendant ce premier acte.

La suite a été conforme à ce qu'on attendait: une brusque accélération dès le deuxième quart-temps (30-8) suivie d'une promenade en seconde période.

Mais les équipes qui pourront se vanter d'avoir tenu aussi longtemps ne seront peut-être pas si nombreuses en fin de tournoi.

Cinq joueurs américains ont inscrit 14 points ou plus: Paul George (20), auteur d'un dunk fracassant en fin de match qui a réveillé le public, Jimmy Butler (17),(16), DeAndre Jordan (14) et Carmelo Anthony (14).

Du côté du Venezuela, le vétéran John Cox, 35 ans, cousin de Kobe Bryant bien connu en France où il a joué pendant dix ans (au Havre et à Nancy notamment), a marqué 19 points.

Le regret des Vénézuéliens sera de ne pas avoir pu maintenir les Américaines en-dessous de la barre des 100 points, comme ils l'avaient fait en préparation (80-45) à Houston.

Dans la soirée, la France s'est relancée dans la course aux quarts de finale en surclassant la Chine 88 à 60, avec 19 points de Nando De Colo et 14 de Tony Parker.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG