Liens d'accessibilité

Le Libéria, la Guinée et la Sierra Léone ont besoin d'un plan Marshall selon Oxfam


Hand-washing Training

Hand-washing Training

Alors que l’épidémie Ebola semble enfin s’essouffler, l’ONG Oxfam a appelé à l’adoption d’un plan Marshall pour aider à la reconstruction des économies des trois pays les plus touchés par Ebola : le Libéria, la Guinée et la Sierra Léone.

Mélanie Gallant de l’ONG Oxfam vient de passer deux mois en Sierra Léone. Elle détaille ce plan Marshall de plusieurs millions de dollars au micro de Claire Morin-Gibourg :


Mélanie Gallant (MG) : « Ce plan doit couvrir trois besoins aigus : une assistance financière immédiate aux familles touchées par la crise, un investissement dans les emplois et un appui budgétaire pour les services essentiels tels que la santé, l’éducation, l’eau et l’assainissement. »

VOA Afrique : Oxfam appelle également à une conférence internationale des donateurs ?

MG : Tout à fait, cette conférence devrait permettre le lancement des plans de relance des économies et permettre de centraliser les dons des donateurs. Ces économies doivent être mises sur le chemin de retour de la croissance.

VOA Afrique : à combien estimez-vous ce plan Marshall ?

MG : Nous n’avons pas de chiffres exacts, mais il est certain que ce plan est à hauteur de plusieurs millions de dollars. Il ne faut pas oublier que les économies de ces pays sont détruites, donc les investissements doivent être importants pour assurer la relance de ces économies.

VOA Afrique : vous rentrez d’une mission en Sierra Léone. Qu’avez-vous constaté sur place ?

En Sierra-Léone, l’économie a été fortement touchée. Les Sierra-Léonais ont du mal à trouver du travail, et ceux qui ont la chance de travailler gagnent beaucoup moins d’argent qu’avant. La population a des difficultés à se nourrir, car le coût des denrées est beaucoup plus élevé. La quarantaine a bloqué le transport des produits dont les prix sont montés en flèche. Alors que la Sierra Léone faisait partie des économies les plus dynamiques de l’Afrique de l’Ouest, toute cette croissance a été perdue à cause de cette crise Ebola.

XS
SM
MD
LG