Liens d'accessibilité

états-unis

Yémen: deux otages tués lors d'une opération ratée de l'armée américaine


Le photojournaliste tué au Yémen.

Le photojournaliste tué au Yémen.

L'opération a été lancée moins de 24 heures avant l'expiration d'un ultimatum d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique.

Les otages américain Luke Somers et sud-africain Pierre Korkie, détenus par Al-Qaïda au Yémen, ont été tués samedi lors d'une opération de sauvetage ratée des Forces spéciales américaines, le président Barack Obama accusant le réseau de "meurtre barbare".
L'opération a été lancée moins de 24 heures avant l'expiration d'un ultimatum d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) qui a menacé jeudi de tuer Luke Somers si Washington ne répondait pas à des exigences non précisées, et une dizaine de jours après une précédente opération similaire qui avait, elle aussi, échoué.
Luke Somers, un photojournaliste de 33 ans avait été kidnappé en septembre 2013 à Sanaa, alors que Pierre Korkie, 57 ans, un enseignant sud-africain à la santé fragile, était retenu par le réseau extrémiste sunnite depuis le 27 mai 2013.
Ce dernier s'apprêtait à recouvrer la liberté dimanche, selon l'association caritative sud-africaine musulmane Gift of the Givers, qui négociait depuis un an avec ses ravisseurs par l'intermédiaire de bédouins yéménites.
Durant l'opération à Noussab, un des fiefs d'Al-Qaïda dans le sud-est du Yémen, "M. Somers et un second citoyen non américain ont été assassinés par les terroristes d'Aqpa", a déclaré le secrétaire à la Défense Chuck Hagel, en faisant état de plusieurs ravisseurs tués.
La mission était "extrêmement dangereuse et compliquée", a ajouté M. Hagel dans un communiqué. "Ces opérations présentent toujours un risque".
Selon un responsable du Pentagone voyageant avec M. Hagel à Kaboul, les forces spéciales américaines sont intervenues après avoir obtenu de "très bonnes indications" selon lesquelles Somers allait être tué de façon imminente, peut-être dès samedi.
Embarquées dans un aéronef à rotors basculants Osprey, elles ont été déposées avant l'aube à une dizaine de km de la base où Somers était détenu puis ont marché jusqu'à leur objectif mais ont été découvertes par les ravisseurs à une centaine de mètres de la base.
L'Union européenne a estimé que la mort des deux otages "est un nouvel exemple terrible de la violence terroriste absurde" et réaffirmé son engagement à contribuer aux efforts internationaux pour y mettre fin.
C'est la première fois que des otages sont tués au Yémen depuis 1998. Seize touristes occidentaux avaient alors été kidnappés par des islamistes dont quatre avaient été tués par les ravisseurs lors d'une opération de sauvetage yéménite, selon Sanaa.
Les Etats-Unis sont le principal allié du Yémen dans la lutte contre Al-Qaïda, actif dans ce pays pauvre en proie à des violences et à une grave crise politique.

XS
SM
MD
LG