Liens d'accessibilité

La CPI abandonne les charges contre Uhuru Kenyatta


Uhuru Kenyatta devant la CPI

Uhuru Kenyatta devant la CPI

La procureure de la Cour pénale internationale (CPI) a annoncé vendredi 5 décembre l'abandon des charges contre le président du Kenya, Uhuru Kenyatta, qui était accusé de crimes contre l'humanité à la suite des violences post-électorales de 2007-2008.

Dans un communiqué, la procureure Fatou Bensouda a déclaré ne pas avoir assez de preuves "pour prouver, au-delà de tout doute raisonnable, la responsabilité criminelle présumée de M. Kenyatta". Les charges qui pesaient contre le président kenyan ont été retirées.

Le président kényan Uhuru Kenyatta a estimé vendredi que la Cour pénale internationale lui avait "donné raison" en annonçant l'abandon des poursuites à son encontre pour crimes contre l'humanité.

"J'ai hâte de courir voir ma femme tout de suite pour lui dire ce qui arrive", a réagi M. Kenyatta dans un message posté sur le réseau social Twitter. Il a promis de continuer à se battre pour que soient aussi abandonnées les charges contre deux autres Kényans, notamment son vice-président William Ruto, dont le procès est en cours.

"Un dossier de classé, plus que deux à régler", a ajouté le président dans un autre message.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG