Liens d'accessibilité

RDC : Couvre-feu dans l’Est


Julien Paluku, le gouverneur du Nord-Kivu, s'entretient avec la presse (archives)

Julien Paluku, le gouverneur du Nord-Kivu, s'entretient avec la presse (archives)

Quarante-neuf corps de la dernière tuerie ont été récupérés

Les autorités de la province du Nord-Kivu ont instauré un couvre-feu après une série de massacres et la découverte des dizaines de corps en début de semaine dans la région de Beni, dans l’Est.

Le couvre-feu va de 6 à 18 heures. Il concerne pratiquement toute la province, allant de Goma jusqu’au-delà de Beni.

Les autorités expliquent la mesure par leur volonté de sécuriser la population qui subit quasiment chaque semaine des massacres. Et ces massacres sont le plus souvent attribués aux rebelles ougandais du mouvement ADF/NALU.

La dernière tuerie en date est celui d’une centaine de personnes dont le corps ont été découverts en dimanche.

Sur le terrain, des militaires postés à plusieurs endroits interdisent aux villageois de se rendre à leurs activités agricoles. Ce que dénoncent les organisations de la société civile.

Le gouverneur Julien Paluku affirme dans un communiqué que la mesure est avantageuse pour la sécurité.

Le même communiqué indique les opérations militaires ont permis de retrouver 49 autres corps en état de dégradation avancé.

Ce qui porte le bilan actuel à 58 personnes affreusement massacrées, précise le communiqué, poursuivant que les corps retrouvés ont été enterrés au lieu même ils ont été retrouvé.

Le président Joseph Kabila s’est rendu le mois en cours à Beni mais sa présence n’a pas suffi pour empêcher de nouveaux massacres.

XS
SM
MD
LG