Liens d'accessibilité

Nigéria: allègement du couvre-feu à Maiduguri


Des ruines à Maiduguri, au Nigeria, suite à un raid de militants présumés de Boko Haram

Des ruines à Maiduguri, au Nigeria, suite à un raid de militants présumés de Boko Haram

Le gouvernement de l’Etat de Borno a annoncé mardi un allègement du couvre-feu dans la ville de Maiduguri, demandant aux habitants de rester chez eux de 19h00 (18h00 GMT) à 6h00 du matin. Une décision prise au lendemain d’un raid sanglant de rebelles présumés de la milice islamiste Boko Haram.

Par ailleurs, l’armée nigériane a annoncé avoir rétabli les lignes de téléphonie mobile, ont annoncé les média.

Tôt lundi, des hommes armés ont attaqué une base de l’armée, et des casernes à Maiduguri. On ignore le bilan exact de cette attaque coordonnée, l’armée n’ayant pas publié de chiffres.

La ville est l’épicentre de l’insurrection de Boko Haram, qui souhaite imposer la loi islamique, la charia, dans le nord du Nigéria. La milice a fait des milliers de morts depuis 2009. En mai, le président Goodluck Jonathan a déclaré l’état d’urgence à Borno et dans deux autres états septentrionaux, alors que l’armée déclenchait une vaste offensive contre Boko Haram. Mais les militants sont loin d’être domptés et se fondent dans la nature pour se regrouper dans l’attente de nouvelles frappes.
XS
SM
MD
LG