Liens d'accessibilité

Les grossesses précoces, un immense problème de santé: FNUAP


Les grossesses parmi les filles de moins de 18 ans reflètent l'absence de choix, estime un rapport du FNUAP

Les grossesses parmi les filles de moins de 18 ans reflètent l'absence de choix, estime un rapport du FNUAP

Dans un nouveau rapport, le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP) affirme que chaque année, dans les pays pauvres, quelques 7,3 millions de filles de moins de 18 ans mettent un enfant au monde. De surcroit, 2 millions d’entre elles sont encore des fillettes, n’étant âgées que de 14 ans ou moins, et sont exposées de ce fait à deux fois plus de risques de décès maternel et de fistule obstétricale que les femmes plus âgées.


Les grossesses chez les adolescentes sont un problème mondial immense, note ce rapport sur l’État de la population mondiale 2013, rendu public mercredi. D’autant qu’elles ne sont pas le plus souvent le résultat d’un choix délibéré mais au contraire d’une absence de choix et de circonstances indépendantes de la volonté des filles.

C’est une conséquence d’un manque ou d’une absence totale d’accès à l’éducation, à l’emploi et aux informations et aux soins de santé de qualité, note le FNUAP. Selon le Dr. Sennen Hounton, conseiller technique pour la santé de la reproduction à la division technique du FNUAP ces grossesses précoces sont également une violation des droits humains des filles.

« C’est une violation fragrante des droits des filles », souligne le médecin. « Lorsqu’une fillette de moins de 18 ans accouche, il a des risques pour son futur concernant le manque d’éducation, il y a des risques pour sa santé – deux fois plus de chance de mourir des suites de l’accouchement » note le Dr. Hounton. Notamment, les jeunes filles risquent de graves complications telles que les fistules obstétricales. « La fillette se retrouve en train de perdre des urines et parfois des matières fécales » ajoute le médecin.

Par ailleurs, la société perd le capital humain des filles qui accouchent trop tôt. Elles ne peuvent pas terminer leurs études et leur contribution à la vie économique s’en trouve limitée, fait valoir le rapport du FNUAP. De surcroit, ces grossesses précoces rendent les filles et fillettes plus vulnérables à toutes sortes d’abus.
XS
SM
MD
LG