Liens d'accessibilité

Mali : attentats et affrontements armés au Nord


 MNLA.

MNLA.

Des combats ont opposé l'armée malienne au MNLA alors qu'un attentat suicide a tué au moins quatre personnes ce weekend.

La branche d'Al-Qaïda au Maghreb aurait revendiqué la responsabilité de l'attentat suicide qui a tué au moins quatre personnes ce weekend.

Selon l’agence Alakhbar de la Mauritanie, al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) a reconnu avoir commis l'attentat à la voiture piégée de samedi près d'un camp militaire dans la ville de Tombouctou, au nord du Mali.

Cette revendication n’a été confirmée par aucune source indépendante.

AQMI et d'autres groupes djihadistes dans la région utilisent souvent les organes de presse mauritaniens pour revendiquer la responsabilité d’actes terroristes.

Un djihadiste qui a parlé à Alakhbar affirme que la voiture piégée a tué 16 personnes. Et selon les autorités maliennes, l'attaque a tué deux des occupants du véhicule et deux civils qui étaient à proximité.

Pendant ce temps, les troupes gouvernementales maliennes se sont affrontés aux rebelles touareg pour une deuxième journée consécutive a Kidal, extrême Nord.

Selon des témoins, une fusillade a éclaté près d'une banque dimanche soir. Et ces fusillades ont repris ce lundi matin.

Jeudi dernier, les rebelles se sont retirés des pourparlers de paix avec le gouvernement, portant un coup aux efforts de paix au Mali.
XS
SM
MD
LG