Liens d'accessibilité

Afrique et ailleurs : le Pape appelle à la paix


Le pape François salue les fidèles lors de la bénédiction ‘’Urbi et Orbi’’ (à la ville et au monde) à la fin de la messe de Pâques, place Saint-Pierre au Vatican, le 31 mars 2013.

Le pape François salue les fidèles lors de la bénédiction ‘’Urbi et Orbi’’ (à la ville et au monde) à la fin de la messe de Pâques, place Saint-Pierre au Vatican, le 31 mars 2013.

Dans son tout premier message de Pâques, le Souverain pontife a parlé de l'Est de la République démocratique du Congo, de la République centrafricaine, du Mali et du Nigeria.

Le pape François a célébré dimanche sa première messe de Pâques, place Saint-Pierre, messe à laquelle assistait une foule immense. Dans sa bénédiction solennelle ‘’Urbi et Orbi’’, à la ville et au monde, le pape a lancé un appel à la paix dans le monde, y compris en Afrique.

Des dizaines de milliers de fidèles se sont donc déplacés pour la première messe de Pâques célébrée par le pape François. Comme le veut la tradition, la Place Saint-Pierre a été ornée de fleurs et d’arbustes.

Le service religieux a démarré par une procession de cardinaux et de prêtres marchant de la Basilique Saint-Pierre. Parmi eux, le pape François, sortant du Vatican pour rejoindre à pied l'autel tout proche, vêtu d'une chasuble blanche et tenant une croix en or.

A la fin de la messe, le pape a salué les cardinaux un par un. Puis il a fait un tour de la place dans sa jeep ouverte sous les applaudissements nourris des fidèles. Il a aussi longuement tenu dans ses bras un enfant handicapé.

Dans son message de Pâques depuis le balcon central de la basilique, le pape François a appelé à la paix au Moyen-Orient, en particulier entre Israéliens et Palestiniens, tout en espérant qu’ils reprendront volontairement et courageusement les négociations pour mettre un terme à un conflit qui dure depuis trop longtemps.

Il a exhorté à la paix en Irak, appelant à la fin de tout acte de violence. En Syrie aussi, où la population fait les frais du conflit en cours et où de nombreux réfugiés attendent de l'aide et du réconfort.

Des pensées pour l’Afrique

Le pape François a appelé à l'unité et à la stabilité au Mali. Il a parlé du Nigeria, où les attaques se poursuivent, menaçant la vie de nombreux innocents, et où un grand nombre de personnes, dont des enfants, sont prises en otage par des groupes terroristes.

Il a prié pour la paix dans l'Est de la République démocratique du Congo et en République centrafricaine, où, selon lui, beaucoup ont été contraints de quitter leurs maisons et de continuer à vivre dans la peur.

Le pape a également appelé à la paix en Asie, surtout dans la péninsule coréenne, où il a insisté pour que les désaccords soient surmontés et pour qu’un nouvel esprit de réconciliation émerge.

Le pape François a appelé à la paix dans le monde entier, toujours divisé, d’après lui, par la cupidité et les gains faciles, un monde meurtri par l'égoïsme qui menace la vie humaine et la famille. Il a condamné le trafic humain qui est, pour lui, une forme d'esclavage au 21e siècle.

La messe de Pâques a été le point culminant d'une semaine chargée pour le pape François. Il a notamment visité un centre de détention où il a lavé les pieds de douze détenus le Jeudi Saint. Et le Vendredi Saint, il a présidé au Colisée le traditionnel chemin de Croix retraçant la passion et la mise à mort du Christ.
XS
SM
MD
LG