Liens d'accessibilité

Mauritanie: le président Abdel Aziz blessé par balle


Le président Mohamed Ould Abdel Aziz répond à la presse.

Le président Mohamed Ould Abdel Aziz répond à la presse.

Les versions divergeaient samedi soir. Le gouvernement mauritanien a affirmé que le chef de l’Etat avait été blessé par erreur mais plusieurs médias faisaient état d’une tentative d’assassinat.

Diverses sources ont rapporté, samedi 13 octobre 2012, que le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, avait été légèrement blessé par balle samedi soir près de Nouakchott, la capitale mauritanienne.

Les autorités ont affirmé que le coup de feu était accidentel puisqu’il s’agissait d’un tir par erreur d’une unité de l'armée qui n’avait pas, d’emblée, reconnu le convoi présidentiel au nord de Nouakchott.

Selon elles, le président Abdel Aziz a été touché au bras gauche par une balle tirée par cette unité militaire en position à l'entrée de la localité de Tweila, sur la route d'Akjoujt.

Le ministre mauritanien de la Communication, Hamdi Ould Mahjoub, a déclaré dans un communiqué, diffusé samedi en fin de soirée sur les ondes de Radio-Mauritanie, qu'une "unité de l'armée mauritanienne a tiré par erreur sur le véhicule où se trouvait le président et il a été touché au niveau de l'un des bras".

Hamdi Ould Mahjoub a rassuré les mauritaniens sur l'état de santé du président Abdel Aziz en ajoutant qu'il avait été admis à l'Hôpital Militaire de Nouakchott. Le ministre a aussi fait ressortir que la vie du chef de l’Etat n'était ‘’plus en danger".
C'est un tir par erreur...


‘’C'est un tir par erreur contre le cortège du président Mohamed Ould Abdel Aziz qui revenait de l'intérieur du pays, l'unité militaire ne savait pas qu'il s'agissait du cortège [presidentiel]’’, a ajouté le ministre de la Communication.

‘’Le peuple mauritanien peut être tranquille, le président se porte bien, il est soigné à l'hôpital national (...) Il est légèrement touché, il est descendu lui-même de la voiture à son arrivée à l'hôpital où il marchait sans difficultés’’, a dit le ministre.

Toutes les issues menant à l'hôpital militaire ont été bloquées.

D’autres sources faisaient état samedi soir des formalités qui étaient entreprises pour l’évacuation du président vers le Maroc ou la France. Il était même question d’un avion spécial en provenance de Paris pour le transporter.

Cible d’un groupe de militants

Selon plusieurs autres sources, le président Abdel Aziz a été la cible d’un groupe de militants armés quand son cortège était en route vers Tweila, où il passe la plupart de ses week-ends.
Le président a été blessé par un automobiliste qui a tiré sur lui...


L’agence de presse française a cité une source sécuritaire affirmant que le président avait été blessé par un automobiliste qui avait tiré sur lui.

Mohamed Ould Abdel Aziz, né le 20 décembre 1956 à Akjoujt, est un général mauritanien, chef de l'État du 6 août 2008 au 15 avril 2009, puis président de la République depuis le 5 août 2009 après sa victoire à l’élection présidentielle tenue cette année-là.
Mauritanie : l’effort régional contre Aqmi est insuffisant, selon le président Abdel Aziz

Mauritanie : l’effort régional contre Aqmi est insuffisant, selon le président Abdel Aziz


Il fut l'un des meneurs du coup d'État d'août 2005 qui déposa le président Maaouiya Ould Sid'Ahmed Taya, puis il conduisit le coup d'août 2008 qui renversa le président Sidi Ould Cheikh Abdallahi et le Premier ministre Yahya Ould Ahmed El Waghef.

En 2011, les islamistes d’Al-Qaïda au Maghreb Islamique (Aqmi) avaient menacé de tuer le président Abdel Aziz. Aqmi reproche à Nouakchott son alignement sur les Occidentaux dans ce qu’il appelle ‘’leur guerre contre l’Islam et les musulmans en Afrique du Nord’’.

M. Abdel Aziz a engagé son armée dans une lutte active contre Aqmi, qui opère dans le Sahel, particulièrement en Mauritanie et au Mali voisin, commettant attentats, enlèvements, essentiellement de ressortissants occidentaux, et divers trafics.
XS
SM
MD
LG