Liens d'accessibilité

Etats-Unis : Le bilan du médicament infecté qui provoque des méningites s'alourdit


La variante de la méningite fongique rare à l'origine de l'épidémie

La variante de la méningite fongique rare à l'origine de l'épidémie

L’épidémie de méningite fongique rare aux États-Unis s’accentue. Le nombre de cas confirmés de la maladie est passé de 35 à 47 vendredi. Par contre, le nombre de décès confirmés comme ayant été provoqués par cette maladie est restée à cinq. On pense que des injections de stéroïdes qui pourraient avoir été contaminées par un champignon sont à l’origine de l’épidémie, qui suscite de vives inquiétudes.

Les enquêteurs et autorités médicales redoublent d’efforts pour identifier et contacter des centaines, voire des milliers de patients à travers le pays qui auraient reçu des injections de stéroïdes administrées à la moelle épinière pour soigner des douleurs au dos.

Les autorités pensent avoir pu remonter jusqu’à la source de la contamination, à savoir une pharmacie dans l'état du Massachusetts, dans le nord-est des Etats-Unis. Les patients qui ont reçu des injections pour des douleurs dans le dos dans sept États du pays sont considérées comme les plus à risque de contracter cette variante de la méningite.
XS
SM
MD
LG