Liens d'accessibilité

Le Porte-Parole de Boko Haram aurait été tué


Wakilan kungiyar Boko Haram ta Najeriya wadda Amurka ke yin gargadi game da yiwuwar wani harin da za ta kai kan manyan otel-otel din da Turawa ke sauka a Abuja.

Wakilan kungiyar Boko Haram ta Najeriya wadda Amurka ke yin gargadi game da yiwuwar wani harin da za ta kai kan manyan otel-otel din da Turawa ke sauka a Abuja.

Les soldats nigérians affirment avoir tué un homme soupçonné d'être un porte-parole de la secte islamiste Boko Haram.


L’armée indique aussi avoir arrêté deux de ses commandants sur le terrain. Un soldat qui a participé lundi à l'opération dans le Nord du pays a déclaré que les troupes, agissant sur une information, ont arrêté une voiture à un barrage routier et tué le porte-parole connu sous le pseudonyme d’Abul Qaqa. Cependant, il n'y a pas eu de confirmation officielle jusqu’à présent. En Mars, les autorités nigérianes avaient affirmé avoir capturé Abul Qaqa, mais il s'était avéré plus tard qu’il s’agissait d’un autre membre de la secte.

Boko Haram a été blâmé pour plus de 1.400 morts dans les régions du centre et du Nord du Nigeria. Plusieurs déclarations ont été adressées aux journalistes au nom du groupe sous le nom de Abul Qaqa.

Des hommes armés liés à la secte ont souvent mené des attaques sous forme de guérilla, dont le meurtre d'une famille de quatre personnes abattues à bout portant ce dimanche après qu'elles ont été rassemblées dans une pièce. Six autres personnes ont été tuées en face de leur maison.
Boko Haram ne cesse d’affronter le gouvernement central du Nigéria. Ce nom signifie "l'éducation occidentale est un sacrilège» et les adeptes de la secte préconisent l'application stricte de la charia au Nigeria.
XS
SM
MD
LG