Liens d'accessibilité

Terrorisme: Le Nigeria renforce la sécurité


Des policiers nigérians montant la garde à Kano, Nigéria, après un attentat de Boko Haram (22 jan. 2012)

Des policiers nigérians montant la garde à Kano, Nigéria, après un attentat de Boko Haram (22 jan. 2012)

La police veut accroître la sécurité autour des moyens de télécommunication à la suite d’attentats revendiqués par le groupe islamiste Boko Haram.

Le Chef de la police nigériane a ordonné la mise sous surveillance totale de toutes les installations de télécommunication. Cette décision fait suite à des attaques mardi et mercredi qui ont détruit des relais de transmission de compagnies de téléphonie mobile dans le nord du pays.

Boko Haram a revendiqué hier la responsabilité de ces attentats. Le groupe islamiste reproche aux sociétés de télécommunication d’aider les agents de sécurité dans la traque des membres de l’organisation, apparemment grâce à leurs téléphones portables.
Imam Abubakar Shekau, leader de la secte islamiste Boko Haram

Imam Abubakar Shekau, leader de la secte islamiste Boko Haram


Dans un communiqué, le groupe a déclaré qu'il "continuera de mener ces attaques jusqu'à ce qu'elles (les compagnies) cessent d'aider le gouvernement dans la lutte contre nous."

En réaction, le chef de la police, Mohammed Abubakar a ordonné à tous les responsables de police, à travers le pays, de former des unités spéciales pour protéger les installations de télécommunication. Il a aussi demandé la collaboration du public pour détecter toute activité suspecte.

Hier jeudi, Boko Haram avait également menacé la Voix de l'Amérique qui diffuse en langue Haoussa au Nigeria. L’organisation accuse la radio américaine d’avoir "entrepris la tâche de porter atteinte à notre religion."
XS
SM
MD
LG